04 mars 2006

Mots sans hâte liés...

chapeaubaguette.g.a.g

(Créativ'image Gif à Gégé)

.....................

Amstramgram...

Acabradabra...

Miss Flo a retrouvé ses mots, la voilà de retour...

Dans vos commentaires, vous m'en aviez donné 53 puisqu'Aquarelle, rêve et océan(ique) ont été élus deux fois.

Je vous avoue que je me suis demandée un bon moment quel chemin ils allaient prendre pour se retrouver. S'uniraient-ils par 6, répondant à chacun de vous?  Vous réuniraient-ils deux par deux?  Se combineraient-ils tous? Mais comment? Ils sont si différents...

J'en étais là quand mes amis les mots sont partis faire un petit tour ailleurs, me laissant la tête toute embrouillée. C'est comme ça d'ailleurs que j'ai découvert avec un peu de stupéfaction le double sens du mot confusion, mais je vous en reparlerai plus tard. Pour le moment, je vous invite à me suivre au pays de vos mots préférés:

Sempiternellement, arabesque, Abyssinie, escarpolette, rabibocher (Désolée Carpo, ton escarpolette est passée à la trappe et pourtant, j'aime aussi beaucoup ce mot-là...) Perle, Chamallow, paprika, aquarelle, Katmandou, anticonstitutionnellement (merci Domi, mais tu vas voir ce que tu vas voir...) Coquelicot, chrysalide, caresse, aquarelle, Vietnam, obsolète Goguenard, concupiscent, estropié, farandole, betterave, reluquer, spleen, miel, saveur, désert, océan, univers, théâtre, élan, terre, saltimbanque, présent (désolée Adaya, je ne suis pas arrivée à insérer ton collimateur...) rêve, bleu, merveille, ailleurs, Patagonia, océanique (transformé en océan May'Anne...), Pluie, tendresse, ombre, douceur, conte, rêve.

On y va? Top départ!

..............

libidules

(Créativ'image Libidule)

.......................

Le Rabi Bocher était constitutionnellement anti. Anti tout. Le salé, le sucré, l’amer, l’acide… Seuls les épices donnaient du relief à sa vie, alors il en mettait partout. Dans tout ce qu’il mangeait, dans tout ce qu’il buvait, dans tout ce qu’il créait… Avec le paprika, son préféré, ses aquarelles illuminées de soleil disaient ces lointains pays qui vivaient au fond de lui.

Parfois, dans le silence de la nuit, il ouvrait le sésame de son âme nomade en prononçant leurs noms.

De ses arabesques, l’Abyssinie saltimbanque lui faisait la courte échelle jusqu’à des nuages arc-en-ciel. Bien au chaud dans le cocon de leur chrysalide, nimbé de bleu, son corps flottait dans un univers de tendresse.

Les rouges coquelicots de Katmandou l’entraînaient dans leur folle farandole, pistils offerts, gorgés de sève, saveur de miel.

Les jonques chaloupantes du Vietnam lui contaient les berceuses de l’eau, le spleen enveloppant des brumes d’Ha Long et la douceur des perles de pluie. 

Le vent du Kilimandjaro l’emportait au-dessus d’à-pics perclus de solitude, au cœur de neiges éternelles rêvant de déserts brûlants, dans le ventre de terres fiévreuses appelant la fraîcheur de l’ombre, sur la crête frémissante d’océans rugissants, sur l’onde de mers d’huiles aux reflets scintillants.

Quand l’éclair de Patagonia le transmutait, il devenait feu, traversait la glace, pénétrait jusqu’au cœur du cristal, devenait diamant. Protégé par ses mille facettes, il regardait défiler le grand théâtre du vieux monde.

Durant les quelques secondes qui lui restaient avant de redevenir lui, il envoyait des faisceaux d’amour aux cœurs concupiscents rongés par l’envie, aux estropiés de la vie, aux éclopés du bonheur, aux meurtris de rêves obsolètes et à son fidèle chat Mallow si honteux de ses yeux betterave que tout le monde reluquait d’un air goguenard.

A tous il disait ce pays des merveilles si présent où tout est lumière et élan. A deux pas de ce que l’on nomme réalité. De l’autre côté du miroir. Tout au fond d’eux. Là où brille l’étoile. Sempiternellement.

..........

signature_libidule_flo9

(Créativ'image Libidule)

Posté par Lagriotte à 01:40 - - Commentaires [25] - Permalien [#]


Commentaires sur Mots sans hâte liés...

    Chère Flo... je ne dirai qu'un ou deux mots...

    c'est selon CHAT PEAU !...
    Magie tienne...
    Tu as écrit une mer veille de conte
    avec nos mots... Tu les as MAGNIFIES !
    Bises admiratives !

    P.S.: Ce conte-là... je me l'in-prime et je le conserve précieusement dans mon coffre à bijoux bleu(s)

    Posté par Maya, 04 mars 2006 à 08:29 | | Répondre
  • je suis admirative de ce que tu as fait de nos mots..... moi aussi, si tu le permets, je vais mettre ce conte dans ma boîte à trésor........ bises

    Posté par sylvie marie, 04 mars 2006 à 12:31 | | Répondre
  • M'Alice des mots May'Anne et Sylive...

    Il va d'abord falloir que je relise quelques contes et la "psychanalyse des contes de fées" de Bettelheim mais vous me donnez une idée... Ecrire le "conte du secret des mots"...
    Car de secrets, il n'y en a qu'un je crois et c'est toujours le même: aimer vraiment. Cet amour là pour les mots est planté tout au fond de moi. Chez eux, j'aime tout: leurs sons, leurs sens, leurs formes, leurs mystères, leurs ambivalences, leur façon de se cacher en se montrer et de se montrer en se cachant... Comme un être incarné, j'aime les toucher, les frôler, les sentir, en faire le tour, les observer, les écouter. Entendre ce qu'ils disent et ce qu'ils taisent. Comme des mécaniques, j'aime les démonter, les remonter, trouver comment ils "marchent" (ou reculent...) Comme chez les humaains, j'aime aussi les mal-aimés, les mis au banc, les maltraités, les condamnés (un de mes prochains post portera sur les "100 mots à sauver" de Bernard Pivot...) J'aime aussi leur âme car les mots ont une âme, une histoire, des racines qui permettent de mieux comprendre leurs fruits...
    Comme les mots aiment qu'on les aime et qu'ils n'ont rien à cacher, ils se prêtent volontiers aux jeux du conscient et de l'inconscient pour se dire et nous dire sans "mais" dire.
    De cette association, un peu d'eux, un peu de "je" naît un nous, puis les enfants de ces nous...
    Si les gamins qui ont des difficultés (scolaires psychologiques ou relationnelles) s'appropriaient les mots comme ça, je pense que les résultats seraient étonnants...
    Tiens May'Anne... C'est peut-être une idée ça!!!!
    Bises à vous deux,
    Flo

    Posté par flo, 04 mars 2006 à 13:47 | | Répondre
  • Vitesse et précipitation...

    Vous voyez combien les mots sont joueurs... En français, Sylvie peut s'écrire "S'il vit" mais il suffit de se tromper d'une lettre en écrivant "Sylive" pour retrouver l'équivalent en anglais "Sy-live" "Sy-vie"...
    Lire aussi "leur façon de se cacher en se montrant"...

    Posté par flo, 04 mars 2006 à 13:54 | | Répondre
  • Flo-re...

    c'esr re-parti... )) Flo, tes mots bourgeonnent,
    Flor-Hissent pour notre plus grande joie.

    Flore de bises

    Posté par Maya, 04 mars 2006 à 14:37 | | Répondre
  • May'Anne...

    Le pouvoir d'un vrai regard authentiquement attentif est incommensurable May'Anne. Pour remetre en marche les m'auteurs et tains des enfants tristes, petits ou grands, je ne connais rien de plus fort. Mais ce n'est pas parce que c'est salu-taire qu'il ne faut pas le dire...
    Bises re-nouvelées
    Flo

    Posté par flo, 04 mars 2006 à 16:31 | | Répondre
  • : ) ) )

    Je suis sans mots ! ))

    Posté par adjaya, 04 mars 2006 à 22:53 | | Répondre
  • Extra!! clap!clapclap!

    j'attendais concupiscent et colimateur,trop tentant pour les jeux de mots, mais t'as trouvé le moyen d'en virer un...tu gégères Flo! berk! mais tu t'en es quand même magnifiquement sortie. Bravo!!!
    J'ai une question a te poser:
    tu fumes quoi??!!...hi!hi!

    à la fin, tu pouvais terminer par:

    Poussez, poussez, l'escarpolette,
    Poussez poussez pour mieux me balancer...

    bises @+ Flo ))

    Posté par carpofolo, 05 mars 2006 à 02:49 | | Répondre
  • Les mots!

    ....Ce sont des mots, des mots à moi, sans aucun style, ces mots de moi. Parfois, le les trouve beaux...ils sont à moi. Que de mots, pour ne rien dire, ça va de soi. Des mots, toujours des mots, en fait pour dire quoi....simplement des mots...en moi.
    Et... bravo pour les tiens, se sont des vrais mots
    Bisous de Zibulinette

    Posté par zibulinette, 05 mars 2006 à 12:05 | | Répondre
  • je suis aussi sans voix et admirative devant ce beau texte inspiré par nos mots ....magnifique et cela me donne un goût de rêve ... j'adore...
    bises admiratives

    Posté par littlesun, 05 mars 2006 à 18:53 | | Répondre
  • ben dis donc

    Je reste bouche bée ....quel talent!

    Posté par Elle, 05 mars 2006 à 21:18 | | Répondre
  • Fichtre !

    Quelle plume !

    Tu me souffles, tu laisses parler ton Ame...
    Betthelim doit en être Baba (au rhum ;p ) !

    Oui je comprends mieux certaines choses maintenant !

    Bises de l'ALCH'

    Posté par ALCH, 06 mars 2006 à 13:37 | | Répondre
  • Quelle magicienne des mots tu es !!!
    J'en suis muette d'admiration!
    bises Flo, la fée qui de sa baguette mène une farandole de vocables!

    Posté par Shakti, 06 mars 2006 à 17:18 | | Répondre
  • Chat alors!!

    Le chat Mallow était bien trouvé )
    Encore une fois, je suis sous le charme de ta voix, car je t'entends le dire ce texte maintenant que je te connais en vrai!!

    Ces mots qui glissent si "simplement" avec nos idées (parfois tordues), c'est magique!

    Je me disais aussi, que fait notre Flo dans son atelier roulotte?
    Quelle pierre, quel or va t elle sortir de son chapeau de fée?
    Je ne suis pas déçue, le printemps arrive vite, les terres sont labourées, les bourgeons éclatent,la sève monte ainsi que l'inspiration des joli(e)s poètes!
    Je t'embrasse, jolie fée d'émaux

    Posté par Domi, 06 mars 2006 à 20:44 | | Répondre
  • Elle transforme...

    Le plomb de nos maux lourds,
    en or subtil,et léger, et leur donne cet elixir de jouvence, si cher aux Alchimistes ;p !

    Je ne peux que m'en réjouir, moi la chercheuse de ma pierre philosophale...

    bises
    ALCH'

    Posté par ALCH, 07 mars 2006 à 10:15 | | Répondre
  • L'Alch...

    Pas facile de transporter une forge dans une roulotte de toile! Alors je l'ai mise bien au chaud dans mon coeur. Comme ça... elle est toujours prête à l'usage! Mais le soufflet... c'est le vent de la vie, toujours!
    Bises transmutables,
    Flo

    Posté par flo, 08 mars 2006 à 02:03 | | Répondre
  • Ah Carpo... Pour ce qui est de mon tabac...

    Je t'ai répondu sur ton Blog... Comme je n'ai pas la main verte, je l'achète tout fait, taxes comprises mon tabac. Mais bon... j'ai rien contre la culture bio moi...
    Zut, comment on fait les trèfles et les coeurs déjà? ... Bon, tant pis, mais l'intention y est!

    Posté par flo, 08 mars 2006 à 02:07 | | Répondre
  • Chat pitre à la guimauve Domi...

    Le prochain de la tribu, je l'appelle comme ça! Sauf si, entre temps, je me mets à travailler beaucoup avec des détectives privés. Peut-être que j'ajouterai juste un "r": Marlow il s'appellera le pitchou!
    Bises félin(t)ienne...
    Flo

    Posté par flo, 08 mars 2006 à 02:12 | | Répondre
  • Adaya, Zibulinette, Littlesun, Elle, Shakti,...

    La fragile carapace du petit crabe-cancer que je suis a bien besoin de caresses parfois pour sortir de sa coquille...
    Alors merci pour tous vos commentaires qui mettent un si joli baume parfumé d'amitié sur mon coeur!
    Tendresse à toutes et tous,
    Flo

    Posté par flo, 08 mars 2006 à 02:20 | | Répondre
  • Concupiescent tu disais Carpo?

    Ben non... Le colis mateur regardant goguenard l'Escarpe Paulette se balnaçant d'un air concupiscent, il est que pour toi hein!
    Mais j'ai failli attribuer à ton Rabi Bocher un petit fils psychédélique et désespérant s'amusant à déformer les mots. Un petit fils que j'aurais bien appelé Sigmund moi! Mais juste à la fin, pour la surprise... J'avais même imaginé mamie Sarah disant à son rabin de mari:"Dieu est trop grand pour donner sans raison tant d'imagination à un enfant! Mazeltov! Celui-là est trop fou pour ne pas devenir grand!" Mais une fois devant mon écran, le Rabi a choisi une autre route. Alors en bonne nomade, j'ai chaussé mes semelles de vent et je l'ai suivi!
    Bises Abyssines
    Flo

    Posté par flo, 08 mars 2006 à 02:31 | | Répondre
  • Je reviens lire avec délice cette merveille, tu es une magicienne des mots, et comme dirait Tiger l'osmose, j'en ronronne d'aise. )

    Posté par adjaya, 08 mars 2006 à 15:39 | | Répondre
  • J'ai relu encore!!
    (((ui je sais je suis gourmande))

    La fusion "des mots aimés par nous tous ici" est délicieuse, l'histoire que tu as brodée avec l'est toute autant!


    Je pense que je reviendrais la lire souvent

    Bises chat l'heureuse

    Posté par Domi, 08 mars 2006 à 20:46 | | Répondre
  • relire et relire tes mots qui sont les notres mais qui sous tes levres deviennent des morceaux de reves.....merci c'est si beau

    Posté par 36_degrees, 09 mars 2006 à 15:15 | | Répondre
  • Pleins de Bisous dans cette fin de semaine.

    Zibulinette

    Posté par zibulinette, 11 mars 2006 à 18:20 | | Répondre
  • C'est dommage, c'est un peu tard, j'aurais bien proposé aussi comme mots: Tiger et l'osmose, mais je suis sur que tu nous concocte quelque chose là dessus )

    Posté par Adjaya, 14 mars 2006 à 01:45 | | Répondre
Nouveau commentaire