08 février 2006

Mens-Songe...

oiseauvolant.g.a.g

(Créativ'image Gifs à Gégé)

........
Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant

D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime,
Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même
Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend.

Car elle me comprend, et mon cœur, transparent
Pour elle seule, hélas ! cesse d'être un problème (...)

Paul Verlaine

........

En relisant ce poème de Verlaine ce matin, un mot m'est venu à l'esprit: "Mensonge"

puis une idée un peu étrange qui m'a conduite jusqu'à une hypothèse. La voici.

...........

mari_s_funambules

(Le mariage des funambules, La Rochelle, 1959, auteur anonyme)

MENSONGE

........

Drôle de mot que celui-là qui réunit en un seul le versant solaire du "songe" et son opposé toujours à l'ombre du "ment". Quel est le lien entre ces deux vallées? D'où peut bien venir cette alliance surprenante?

....

Songe…. Rêve bien sûr, mais rêve éveillé aussi… Espace intime, hors du temps et de toute contrainte, où le tain des miroirs renvoie ce que nous y mettons.

Sur ce fil là, point de risque. Le balancier ne dépend que de nous. D’un coup de baguette magique, tout se transforme. Désirs d’enfant se rêvant seul objet d’amour de sa mère. Désirs d’adolescent se croyant immortel. Désirs d’adulte s’idéalisant parfait et guéri de ses failles mais muet de vertige face à ces vides qui restent si présents…. Rien ne résiste au songe.

.....

Se peut-il alors parfois que, par manque d'amour de soi, ce songe devienne un très sincère « ment » ? Mais à qui mentons nous alors ? A l’autre seulement ou à nous avant tout ?

....

Dans ce cas-là, le mensonge peut-il être une tentative un peu désespérée de traverser le miroir pour devenir, au moins un temps, cet autre qu’on aimerait tant être ? Ou pour arriver jusqu’à cet autre qu’on attend, ce catalyseur, cet écho grâce à qui le « son je » prendrait corps et sens ? Parce que dans ses yeux, on se verrait entier, nu, désemparé, fort et faible, mais entier, tout entier et entièrement aimé quand même.

....

Se peut-il parfois que pour goûter à l’immense bonheur de cette rencontre-là, on se réfugie dans le « ment » pour continuer le songe ? Cherchant en toute rencontre cet être « étrange et familier », « ni tout à fait le même ni tout à fait un autre » qui nous attend, « nous aime et nous comprend ». ?

..........

Que le retour sur terre doit être terrible quand l’enfer, ce n’est pas l’autre, mais ce songe de soi qui se tisse et se détisse indéfiniment !

.....

Pour rester fidèle à Ulysse, Pénélope défaisait la nuit ce qu’elle tissait le jour. A quelle mythologie, familiale ou personnelle, est-on tant attaché à son corps défendant quand, telle Pénélope, on file et défile, affamé et sans fin, la trame du ment-songe ?

..............

lotus1

(Créativ'image Gifs à Gégé)

................

S’il y a une once de vérité dans cette réflexion là, alors un mot de plomb peut aussi cacher bien de l’or perdu quand on ôte le ment-tôt de ses appâts rances…

........

Vous voyez…. Je vous l’avais dit… Il me passe parfois de bien « drôles » d’idées par la tête quand je suis Alice au-delà du pays de Merveilles…

Vous me dites quand même ce que vous en pensez ?

Allez, bises songeuses à toutes et tous,

...............

signature_libidule_flo10

(Créativ'image Libidule)

Posté par Lagriotte à 14:59 - - Commentaires [30] - Permalien [#]


Commentaires sur Mens-Songe...

    CHERCHER LA FEMME

    Cette femme il te faut la trouver en chemin
    Si tu veux épurer de ta vie les chagrins
    Elle est en fait ton réel côté féminin
    C'est quand elle apparaît que la souffrance prend fin

    Si tu ne la trouves pas tu resteras femelle
    Rien de plus qu'une pauvre apparence superficielle
    S'il te plait de rester dans l'onde artificielle
    Oublie bien vite ceci et retombe en sommeil

    Pour l'heure, ton monde s'appelle Kali Yuga, l'âge noir
    Où les hommes se marient aux hommes, drôle d'histoire
    Où les femmes se marient aux femmes, sans crier gare
    Où il n'est d'être que par l'effet du hasard

    Ceci n'a rien de sexué, sois en bien sure
    Cela ne parle que de ta réelle nature
    Reste identifiée à cette apparence femelle
    Et l'existence te sera tourments éternels

    Posté par gmc, 08 février 2006 à 20:53 | | Répondre
  • Il me manque quelques clefs pour comprendre Gilles

    Ce poème est très beau et très fin Gilles. Il va aussi très loin dans une culture qui m'est assez étrangère. Pour être sûre d'en atteindre l'essence, il me manque quelques clefs.
    Kali Yuga est-elle la déesse hindou de la destruction que je connais sous le seul nom de Kali? Est-elle, d'une manière ou d'une autre, comparable au mythe de Lilith qui m'est culturellement plus familier?
    La "femme" que je dois "trouver en chemin" est-elle cette "femme inconnue" qu'évoque Verlaine dans son poème? Celle que dans mes mots à moi, j'appelle "la mère universelle"?
    Si c'est sur cette longueur d'ondes que ton commentaire est émis, je te suis dans ta résonnance. La barre est haute mais là où elle est, en effet, il n'y a plus ni songe-ment ni de ment-songe.
    Si je fais fausse route ou si je m'arrête en chemin, éclaire moi sur l'essence de ton raisonnement,
    Cordialement,
    Flo

    Posté par flo, 08 février 2006 à 21:30 | | Répondre
  • Flo, Fl'eau, voilà un texte et un thème...

    qui m'ont rendue bien songeuse... remarquable introduction avec le poème de Verlaine...

    SON JE en SOLO...
    Je fais le poirier, je perds l’équilibre, me renverse, recommence… Je rêve d’un autre je… d’un ailleurs… d’un(e) air’/ère de jeux… cela n’engage que je… pas de double je, pas de troubles jeux, pas de troubles fêtes /faits. JE décide… )
    Cela n’engage que je… Je gage que je…

    DUO de SONS JE … MENSONGE et...
    Se peut-il en effet que par manque d’amour de soi, ou toute autre cause (in)connue, avouée ou inavouable, le son JE devienne, quelquefois à son insu, simple JEU de miroirs, de reflets, d’échos dans les yeux de l’autre… Désir d’Amour narcissique qui flatte le je « sincère-ment », le reflet dans les yeux de l’autre n’étant qu’un cadeau ou le cadeau supr’aime que l’on se fait à soi-m’aime, pour qu’enfin on s’aime.
    E-mage magique Extatique Idyllique d’un JE qui(é) tue DEUX…
    FRAgile duo d’équilibristes sur un fil qui tend à se détendre au gré du Tein.

    Et puis un jour Teint, le reflet n’est plus le m’aime…
    Les JE sont faits ! les deux sont je-tés
    Re-tour sur Taire en SOLI-TUE-DEUX
    MELOS-DITS en sous-so(u)l

    On se retrouve en solo face à son je(u),
    Après avoir cherché dans l’autre l’amour de soi
    Songes, mensonges… rêves trompe-peurs…

    Posté par Maya, 08 février 2006 à 21:41 | | Répondre
  • la pensée conditionnée ne peut comprendre tout ce qui est dit, il convient d'utiliser d'autres capacités telles les intuitions; la pensée ne peut comprendre que les contraires soient semblables.

    le Kali Yuga est l'âge noir, une période de la vie de l'humain où il n'est que faible existence, où il n'est pas en fait. la vie commence quand il en sort (même si beaucoup n'en sortent jamais).

    Lilith n'est pas ce qu'on raconte en occident: Lilith est l'archétype du féminin sans conscience.
    peut-être peut-on (sous réserves) faire un parallèle entre Kali, Lilith et Sekhmet en Egypte.

    la femme que tu dois trouver est ton côté féminin intérieur, prenons une autre image:
    "la trace intérieure laissée par le père est toujours celle d'un charpentier.
    la trace intérieur laissée par la mère est un continent vierge à découvrir"

    le texte de verlaine y ressemble au stade imaginal et non réalisé.
    Florence, tu t'appelles ulysse et quand tu auras délivré hélène des murailles de troie, elle t'aidera à reconquérir ton royaume. si tu ne la délivres pas, tu ne seras pas ulysse mais un de ceux qui sont restés aux pieds des murailles.

    Posté par gmc, 08 février 2006 à 22:40 | | Répondre
  • Maya, May'Anne, re-tour sur dire...

    Qu'ajouter à ton Rubikub de mots à maux May'Anne? J'en re-tien des décompositions de mots en "Mêle-eau" et "tue-deux" que je ferai sûrement miens. Et une impression étrange. Comme si je voyais défiler devant mes yeux des morceaux d'un tout éclaté courant au fil de l'eau.
    Ton texte est vraiment très beau Maya.
    Tendresse
    Flo

    Posté par flo, 08 février 2006 à 22:47 | | Répondre
  • En route vers Ulysse

    Si l'identité ou l'intime complémentarité des contraires m'est relativement familière, l'Odyssée d'Ulysse est très loin dans ma mémoire Gilles. Comme je viens de le faire entre nos deux messages pour Kali Yuga que tu m'as permise de découvrir, je vais partir en quête du sens profond du mythe d'Ulysse. Quand ce sera fait, je reviendrai vers toi pour aller plus avant.
    Ce fil de réflexion m'intrigue beaucoup,
    A bientôt donc et merci pour ces pistes inconnues où mes pieds vont se poser,
    Flo

    Posté par flo, 08 février 2006 à 23:10 | | Répondre
  • L'amour, c'est comme la guerre

    quand l'homme en parle, il a l'air sèrieux
    et quand il le fait, il a l'air con!

    à scander dans les manifs:

    On veut du trou du cul!
    on n'veut plus de trou d'balle!

    Posté par carpofolo, 09 février 2006 à 04:53 | | Répondre
  • M'ouiais...

    Je t'ai connu moins trivial Carpo et pour tout te dire, je te préfère moins trivial!
    Pas facile tu sais de tenter de s'ouvrir vraiment et d'écrire sans rien retenir de ce que l'on sent, entrevoit ou échaffaude comme hypothèse.
    Peut-être y a-t-il trop de moi dans mon billet? Mais là... je me sens un peu blessée par tes propos. Peut-être à tort, sûrement même, je ne comprends pas toujours les jeux de mots des garçons tu sais.
    Mais la p'tite Flo est aussi comme ça. Directe mais... sensible! Et quand c'est le cas, pfffuuuuittt! Mais où est donc passé mon humour? Aujourd'hui, mon panier est introuvable...
    Bises donc sans rancune, car tu aimes tant les jeux de mots Carpo que... Allez, oust! Flo, Flo, Flo... quand donc rangeras-tu tes affaires toujours au même endroit? Mais où il est ce foutu panier bon sang?
    Flo

    Posté par flo, 09 février 2006 à 11:27 | | Répondre
  • Le mensonge n'est-il pas une manière de fuir la réalité, une peur de s'assumer, un refus d'être soi-même...
    je pense que quand on est "vrai" pour soi-même on arrête de mentir , on ne cherche plus à plaire, à séduire ,on assume ses erreurs , sa façon de penser, ses actes.
    Bises

    Posté par littlesun, 09 février 2006 à 20:59 | | Répondre
  • C'est pour détendre et te faire rire, à la Coluche, ne prends pas la mouche du coche.
    j'adore déconner comme on dit et faire le clown, des fois ces un peu moins bon ou un peu lourd, mais surtout c'est jamais méchant, prends du recul....
    tu penses peut-être que l'on ne m'a jamais menti??? bras d'honneur aux menteurs et menteuses!
    Souris, rigole, fend toi la poire, et laisses les cons faire la gueule. Allez, douce, devient pas Flo'rance sinon moi je bouddh'na!!! ))

    Posté par carpofolo, 09 février 2006 à 21:04 | | Répondre
  • Littlesun, tu as un art de la synthèse qui me fait cruellement défaut! En deux paragraphes auxquels je souscris pleinement, tu résumes toutes les clefs.
    Je n'ajouterai qu'une nuance. Mais es-ce une nuance ou la suite de ton raisonnement?
    Tant qu'on n'est pas arrivé à cette acceptation de soi, c'est bien plus à soi-même qu'aux autres qu'on ment.
    Dans les cas bien sûr, où le mensonge n'est pas un outil de manipulation, de toute puissance ou une manière de vivre sans se soucier des autres! Mais ça... c'était de toute façon hors sujet. Car ces menteur(se)s là ne se rêvent pas autres, ils s'assument tels qu'ils sont sans aucune culpabilité.
    Bises pensives car pout tout te dire, j'ai l'impression que quelque chose m'échappe sur ce sujet là, mais je n'arrive pas à savoir quoi,
    A tout bientôt,
    Flo

    Posté par flo, 09 février 2006 à 21:57 | | Répondre
  • Ah non, Bouddha pas toi...

    Tu bouddha pas et je Flor'anse car... bonne nouvelle! J'ai retrouvé mon panier...
    Mais n'oublie pas quand même que je suis une fille et que c'est sensible de temps en temps ces petites bêtes là! Et puis il nous manque 300grammes sous le casque. Ca compte ça!
    Mais comme j'ai toujours préféré les têtes de pioches...
    Comment il a dit Serge déjà?
    ○♣☻☻☻#☻☻☻☻
    Bon, tant pis alors!
    Bises,
    Flo
    Hey! j'ai trouvé! ♥♥♥ Moi, c'est 369! Non, tu le dis pas Carpo! Interdit!

    Posté par flo, 09 février 2006 à 22:11 | | Répondre
  • Les moments songes... L'aimant songe "ère" nouvelle...

    Sur une surface se dessine la trace… Course ‘limière’ antienne vers la lumière qui amène Sana mais décorporait sano…
    Quand l’aimant songe, il répète le rêve dans lequel il est tain supportable… De son reflet idéal il dépasse ses noires souffrances pour un temps de vivre meilleur…
    Repu de son image, il se réveille, le reflet n’est plus le même et le glace sur place… L’amant qui ment terre ses propres douleurs, son manque de foi en ses capacités à réfléchir sur sa faible image qu’il estompe alors en mirage…
    Mentir c’est craindre que ses doutes soient fondés… en certitudes…
    Mentir c’est vouloir gagner, avec l’âme costumée d’inquiétude…

    Posté par Serge, 10 février 2006 à 12:00 | | Répondre
  • De Mines aux torts en fils d'Or Liane

    Tes mots scalpélisés au cordeau laissent les miens sans voix.
    Les voici tout de même, tendus et décousus, funambulant avec vertige au-dessus des vides à ment…

    Enfermement en pare à dit de l'amère père-fection...

    Qui tait ment… Qui ment tait… Qui t’aimant mentait?…
    Qui tant tait… Qui tait tant... Qui tentait tes temps?...
    Qui tant taire… Qui teste amant… Qui tant terre en teste amant?...

    Seins pansements fêtent les jeux
    Rouge ou noir qu’un porte ?
    Un pair toujours hait manque….

    Pour que cesse au champ des partis sans,
    le vol noir des corbeaux sur nos plaies noeuds,
    L’âme en paix cheminons vers l’âme mie,
    tendre sans esse, tendre sans cesse…

    Posté par flo, 10 février 2006 à 18:34 | | Répondre
  • >FLO: Arrêtes!

    ça fume!!!;-D

    >Serge: Mentir c’est craindre que ses doutes soient fondés… en certitudes…
    Mentir c’est vouloir gagner, avec l’âme costumée d’inquiétude…
    ça, je vais le replacer, c'est trop bon!! ))

    Posté par carpofolo, 10 février 2006 à 19:47 | | Répondre
  • Le songe ment à l’ode
    Heureux et te range
    Danse appât
    Nie hier

    Posté par adjaya, 10 février 2006 à 22:54 | | Répondre
  • J'en pense sincèreMent

    que j'aime beaucoup les petites idées qui te trottent dans la tête et que je vais sûreMent revenir faire un petit tour du côté de chez-toi, en plein centre même, dès que j'aurai un peu de temps ...

    A la flore, un baiser je lance ... En l'R.

    Posté par viola, 11 février 2006 à 14:13 | | Répondre
  • Adaya...

    L'amante à l'eau j'veux bien, mais dire à Flor'anse qu'elle danse appât nié, c'est ose y est...
    Je te dis donc bises, mais pas comme ment...
    A tout bientôt,
    Flo

    Posté par Flo c'est pas!, 12 février 2006 à 17:30 | | Répondre
  • Viola...

    Baiser reçu au bon mot-ment...
    En retour-ne-ment, j'en confie un pour toi au vent!
    A tout bientôt,
    Flo

    Posté par Flo c'est pas!, 12 février 2006 à 17:39 | | Répondre
  • Petite Alice, il est un monde où il n'y a pas de mensonge, un monde pur et serein, où nul ment-or ne peut ment-ire...

    Le rêve d'amour serait de se sourire tendre-ment, ne trouver en soi que purs agisse-ments, ne voir dans le miroir que reflets des merveilles-ment, ainsi le songe qui ment n'a plus de prise, le ment ne songe plus aux rêves...

    "Tu as la clé en or qui ouvre la porte..."

    Ce monde là évide à ment, se trouve dans ton coeur à senti-ment!

    Bises songeuses mais pas menteuses!

    Posté par Domi, 15 février 2006 à 20:50 | | Répondre
  • Domi, heureuse ou malheureuse ne ment pas...

    Oh, je sais Domi que ce pays sans mensonge n'est pas un rêve! J'ai traversé le miroir, heureusement! Non! Heureuse ou malheureuse qu'importe, ne ne ment pas... (Bouh!!!! Va-t-il falloir maintenant que je m'arrête sur tous les mots finissant par "ment"? Tu te rends compte de ce que deviens "heureusement" à ce petit jeu là... C'est une horreur!)

    Mais j'ai si longtemps avancé à reculons, dos au soleil, que quand le froid de l'ombre revient me parler, j'essaie de lui ouvrir un chemin vers la lumière. Parfois (et c'est le cas de ce texte) les mots qui viennent me font penser à ces visages désarticulés chers à Picasso. Et pourtant, ces tableaux là m'ont toujours mise mal à l'aise.
    Alors il m'arrive de me demander si tout cela est bien raisonnable et s'il ne vaudrait pas mieux que je garde ces dissections pour moi. Mais chaque fois je me dit: "peut-être que ces associations de mots qui te viennent sont comme des petites graînes. Si elles arrivent jusqu'à toi, c'est pour être semées." Alors... je les sème.
    Disons que ce semis là a été un peu plus difficile que les autres à mettre à nu. Mais si "écrire est un acte d'amour, sinon il n'est qu'écriture" alors... j'espère continuer longtemps à écrire.
    A tout bientôt Domi,
    Flo

    Posté par flo, 15 février 2006 à 22:36 | | Répondre
  • Et nous,

    nous continuerons à te lire. )

    Posté par carpofolo, 16 février 2006 à 06:47 | | Répondre
  • J'y retourne alors Carpo?...

    OK, je m'y remets!...
    C'est fou comme t'es gentil quand tu veux!
    Bises légères comme des plumes,
    Flo

    Posté par flo, 16 février 2006 à 09:25 | | Répondre
  • Oui retournes-y Flo...

    reprends ta plume enchantée d'où jaillissent tes mots perlés que nous aimons tant.

    Bises amie t'y es !

    Posté par Maya, 16 février 2006 à 23:39 | | Répondre
  • Je ne sais pas très bien écrire, mais j'aime lire et je trouve belle la musique des mots de ma langue natale. Je me sens bpc plus à l'aise dans les slogans, et les jeux de mots que dans les poèmes et dissertations.
    Il y a des vocables que j'affectionne particulièrement pour leur sens et leur musique: sempiternellement, arabesque, abyssinie, escarpolette, rabibocher, Kilimandjaro,....
    Tiens, ça peut-être un p'tit jeu!!!Non?? )

    Posté par carpofolo, 17 février 2006 à 03:03 | | Répondre
  • Que de prose...

    en ces mots !
    Mr Jourdain serait bien aise de vous lire tous ;o)) j'en ai la tête toute retournée de vos jeux de mots ! Je vous bise en passant : j'espère Flo, que tu ne me tiens pas grief de ta mégarde face à l'un de mes derniers post non ?

    J'avais été trés touchée de ton témoignage, sur mon blog "juste quelque chose à dire", je t'invite à revenir quand tu veux !

    Bises à tous et...
    faites gaffe, la "fumée" de vos cogitations arrive jusque dans mon ordi hihi ;p ! ! !

    ALCH'

    Posté par ALCH, 17 février 2006 à 14:17 | | Répondre
  • Zut, j'en ai oublié un Carpo...

    Je rajoute immédiatement "sempiternellement" à la liste des mots sur mon billet d'hier. Va savoir pourquoi j'ai zappé celui-là.... Pourtant, il sonne bien aussi!
    Bon... je m'entretien-deux-rais avec mon inconscient plus tard à ce sujet. Là, c'est wa-kan-ces!!!
    Bises côte d'azuréenne Carpo
    A toutes,
    Flo

    Posté par flo, 18 février 2006 à 11:16 | | Répondre
  • Coucou l'Alch!

    Oh que je suis contente du petit mot que tu as laissé sur les coussins de ma petite caravane de toile!
    Non l'Alch, je ne suis pas fâchée du tout! Cette lettre de ta grand-mère est si magnifique! Mais je viens te voir tu sais de temps en temps. Je passe, je me promène entre tes lignes, je t'envoie de petites pensées et je repars...
    Mais la prochaine fois, promis! Je te laisse un petit mot!
    Bises tout plein,
    Flo

    Posté par flo, 18 février 2006 à 11:21 | | Répondre
  • tout simplement....

    ce blog que j'ai croisé en me promenent sur le net en regardent tous ses mots meme les commentaires ............je suis restée bloquer dessus et je rajouterais juste tout simplement mes mots a moi "peintre de mots...." merci!

    Posté par gigi, 04 juillet 2006 à 21:10 | | Répondre
  • Plaggiat...

    Bonjour, je me retrouve par le plus grand des hasards sur cette page et que vois-je ? mes écrits que vous dites "votre réfléxion" ? sur le mensonge...Je vous demande très rapidement de rectifier les faits, dans le cas contraire, je me verrai dans l'obligation d'en référer auprès de qui de droit.Cordialement.Cp

    Posté par Caro, 26 septembre 2007 à 20:23 | | Répondre
Nouveau commentaire