06 février 2006

Premiers émois

........

rosequipleure.g.a.g

(Créat'iv image Gif à Gégé)

........

"Ah, qu'il doit être doux et troublant,

l'instant du premier rendez-vous

Où le coeur las de battre en solitaire

S'envole frissonnant vers le mystère."

Premier rendez-vous, Paroles J.Y. D'Angelo

...................

Et si, avec un peu d'imagination et d'avance sur le Saint-Valentin

nous l'inventions ce "premier frisson vers le mystère"?

Vous me suivez?

Couvrez-vous....

J'entends déjà l'orage qui gronde...

...........................

orage1

................

Zut, les nuages faisaient le gros dos, voilà maintenant l’orage qui gronde. Là, il n’y a plus à hésiter, soit nous courons, soit nous serons trempés ! Droit devant toute, et vite ! Droit devant ? C’est le fenil, il nous suffira de grimper et le ciel sera tout près.

Un, deux, trois, nous y voilà, les joues à peine égratignées par les premières gouttes qui tombent drues. Me précédant sur l’échelle, vous me tendez la main et nous voilà allongés, le ventre sur la paille, les yeux déjà émerveillés. Car le ciel, cette fois, s’est vraiment déchaîné. Couleur mi-jour mi-nuit, zébré de lumières qui scintillent et semblent le déchirer, il craque le grand gris, il fait un bruit du tonnerre, mais il tient. Son ami le vent, l’entendant si colère, vient de ce pas dire deux mots aux nuages. Le péril doit être grand car il souffle l’animal.

Le jardin, bien qu’habitué, en est tout chaviré. Regardez ! Là ! Le lilas ! Ses grappes tourneboulent, il girouette ! Et le figuier au tronc si fin, comme il plie soudain ! Heureusement que le mur le protège un peu, seul, il en aurait été tout retourné ! Je vous les montre du doigt, un peu inquiète pour eux… Je me retourne vers vous et… tiens, vous souriez ! De tous vos yeux qui s’accrochent aux miens.

Des petites perles d’eau brillent dans vos cheveux. Elles sont si fines… Je tends la main pour les effleurer, mais un souffle d’air les balaie et me fait frissonner. Alors vous ôtez votre veste et nous voilà dessous, votre bras autour de mon cou, ma tête sur votre épaule.

Des parfums de terre sevrée montent jusqu’à nous. En se mêlant à ceux de l’herbe coupée, ils donnent un autre relief aux nôtres qui se découvrent. Couchée tout contre vous, je vous respire intensément pendant que nos yeux vagabondent. Sentez-vous les miens doucement frôler votre front, vos sourcils, votre joue, vos lèvres pleines et soyeuses ?

Pendant que je confiais au temps ma main suspendue, la vôtre s’est approchée. Inversement proportionnel aux battements de la pluie devenue rosée, mon cœur chamade à tout rompre. Votre bouche est si près… Vos doigts si légers sur mon visage...

Dieu que nous avons bien fait de nous espérer jusqu'à l’orage !

.........

signature_libidule_flo9

(Créativ'image Libidule)

.............

Hum... et vous, cette petite herbe tendre, elle vous dit quoi?

.....

arriereplanlibiduleherbeetfleurs

Posté par Lagriotte à 15:04 - - Commentaires [14] - Permalien [#]


Commentaires sur Premiers émois

    Je cherche la souris verte, dans toute cette herbe ce n'est pas facile. Je reviendrais décrypter ta bannière, je ne suis pas sur d’avoir tout vu.

    Posté par adjaya, 06 février 2006 à 22:16 | | Répondre
  • Le printemps est déjà là ...

    je le hume, je le perçois, je l'entends battre...
    La nature se prépare... Fenils accueillants, herbe douce et tendre, floraison tout temps mauve...
    Temps suspendu (dans le fenil), domaines des possibles.
    Brise et bises printanières...

    Posté par Maya, 07 février 2006 à 00:20 | | Répondre
  • Mars-Tienne Adaya?

    Bienvenue dans ma petite caravane de toile qui vient de faire escale en un petit pré printanier...
    Je vois que tu y cherches une souris verte, serait-ce que tu cherches une perle Mars-tienne?...
    Si c'est mars remarque... on y sera très vite!
    (Ah... le post qui va avec la bannière se nomme "Bienvenue en nomad's land")
    A tout bientôt,
    Flo

    Posté par flo, 07 février 2006 à 08:36 | | Répondre
  • Hum May'anne ! Ces verts free sons...

    Ces verts free sons sont si doux à l'orée yeux May'Anne que je trouve délicieux de composer avec eux de petites mêlent-aux-dits sans rimes ni rais-sons!
    Le vent léger m'en est témoin, c'est à lui que je passe le relais pour égayer belles d'âmes et mes-cieux sans fât-sons...
    Bises parfumées et pleines de s'Eve
    A tout bientôt,
    Flo

    Posté par flo, 07 février 2006 à 09:07 | | Répondre
  • Premiers émois,

    Premiers frissons... Que tu nous raconte ce moment priviligié de façon attendrissante!

    Cette petite herbe, me donne envie de compter fleurettes!!! oh à mon âge!!! Mais à mon avis, il n'y a pas d'âge pour ... compter fleurettes

    Bises à toi, Flo.

    Posté par Shakti, 07 février 2006 à 20:59 | | Répondre
  • Or du temps Shakti...

    Shakti, shakti, heureusement qu'il se trouve toujours un joli muguet pour venir cueillir sur pied fleurettes et belles d'âmes! Sinon à quoi servirait d'avoir tant appris au "bénéfice" de l'âge???? Et puis tu sais, eux aussi prennent un an chaque année...
    Allez, on s'allonge et on cherche les trèfles à quatre feuilles en attendant? Ou alors on se fait de jolies couronnes, on invite les fées, elles nous transforment en princesses et on n'a plus qu'à attendre les preux chevaliers qu'elles nous envoient par retour du cours (il) y est...
    Enfin, tout ça pour dire que quand on se Blog-boum, il faut aussi qu'on prévoit de pique-niquer. Sinon, comment elles font les fées pour nous retrouver?
    Bises or du temps mais un peu rose mauve quand même...
    Tendresse,
    Flo

    Flo

    Posté par flo, 07 février 2006 à 21:20 | | Répondre
  • Foulons l'herbe menue
    De nos petits pieds,
    Hum! menuet printanier,
    Frais. La rosée perle
    La lumière pleut
    en vert en rouge en bleu
    Le rose y est...
    Roule le ru,
    Chante grillon
    Siffle le merle,
    Ho! un papillon!

    Bisous champêtre ;-D

    Posté par carpofolo, 08 février 2006 à 02:11 | | Répondre
  • Et pas de coccinelle Carpo?

    La découverte était si buccolique... Il ne manque vraiment qu'elles! Et de petits coquelicots bien sûr! Mais pour le reste, je persiste, si on blog-bouffe, que ce soit dehors! La nature nous inspire vraiment tous...
    Bises champêtres,
    Flo

    Posté par flo, 08 février 2006 à 16:59 | | Répondre
  • La coccinelle à le bourdon

    elle à la colique scarabée mante religieusement de puce rond. Elle a bu la rose et la coke, illico!! Le rhinocéros qu'a prit corne c'est Toine. six galamment chante -"Oh! grillons, tchit, tchit, tchit et le cafard s'en va!
    tchit, tchit, tchit basta cucaracha!
    à régner sur la toile tombe dans un guépier,epeire! la phase me branche quand on libelle Ulle car l'amie Gall en noir est veuve et hante haine.
    Quand la fourmi crauonde vers Fourmes, y est la rûche et bien portante; elle saut'ré, elle ment, se mouche et se terre mi-tiers car "a" passe.
    elle lit trés vite et est collée aux terres! ;-o)

    Posté par carpofolo, 08 février 2006 à 18:16 | | Répondre
  • attends Flo ))....Merci Carpofolo pour cette leçon de choses, je suis impressionée par tes connaissances)

    Bon alors Flo, "premier frisson vers le mystère"...Mais c'est déjà le printemps!! ça sent bon la terre fraîche, le foin, l'émotion, la candeur, la pudeur...
    Que de romantisme...
    allez je retourne au boulot après cette petite coupure buccolique...pas trop la tête au travail après tout ça moi!!

    Bises toutes de rosées

    Posté par Domi, 09 février 2006 à 15:06 | | Répondre
  • Label des champs...

    Couchés dans les prés, si près, ainsi prêts, c'est l'appel des champs... Allongés sur le ventre rond de la Terre, les mains jouant dans les herbes et les fleurs odorantes, comme les découvreuses d'un monde inconnu... Vallons, vallées, cours d'eau, attraits de lumière, tout est mystère...
    Tendrement, les doigts qui remplacent le vent, caressent les tiges et remontent jusqu’à la corolle ouverte au soleil… Alors il est beau temps pour les amants de compter les fleurettes qui exhalent sur leurs peaux laines l’attirance d’un baiser… C’est la pelle des champs…
    Bisou en musique sur le ton prose Terre rieur...

    Posté par Serge, 10 février 2006 à 10:58 | | Répondre
  • Sur ce fondement là joli poète...

    Copine Shéhérazade me souffle à l'oreille: "Serviteur?" )
    Bise arc-en-ciel...
    ♣ Flo ♣

    Posté par flo, 10 février 2006 à 19:10 | | Répondre
  • >serge: ...sur leurs peaux laines...,...C’est la pelle des champs… le ton prose Terre rieur...
    c'est tout!!!...dis donc, ta fleur rit la haut!!!hi!hi! ;-p

    Posté par carpofolo, 10 février 2006 à 19:56 | | Répondre
  • cette herbe...

    elle me parle d'amour, me dit des choses tendres...elle me chuchote à l'âme la douceur à s'étendre, et aimer ces orages annonces du beau temps, inscrit après la pluie et autres grands tourments.
    Bises en mots d'on )

    Posté par lubna, 17 mai 2006 à 11:10 | | Répondre
Nouveau commentaire